Programme

Le Senghor – Centre culturel d’Etterbeek

A. de Ville de Goyet © Urban.brussels

En 1909 déjà, une salle des fêtes avait été aménagée au rez-de-chaussée de cette maison construite en 1904 par l’architecte Pierre Vanbeesen. La façade sera modifiée en 1922 quand, pour des raisons de sécurité, elle est percée de trois ouvertures plus larges sous arc en anse de panier. La vaste salle à gradins sous verrière zénithale conserve une scène et une galerie à garde-corps en ferronnerie, mais aussi un élégant décor de cariatides. Un cinéma prend possession des lieux en 1936, mais il ferme déjà l’année suivante. Un demi-siècle plus tard, la commune s’intéresse à ce bâtiment à l’abandon et le rachète dans l’idée d’y installer un centre culturel. La restauration commence en 1983 sous la conduite de l’architecte Robert Mahieu qui veille à la préservation des stucs, des vitraux, des colonnes en fonte à chapiteau corinthien et des volutes en fer forgé du balcon de la galerie. Les peintures sont refaites avec soin et tout est prêt quand Léopold Sédar Senghor – grand poète et à la fois homme d’État, premier président du Sénégal dont le nom évoque des idées de démocratie, de respect de tous et de talent artistique – inaugure le complexe en 1988. Aujourd’hui, les concerts de musique contemporaine, de musique du monde, de jazz, les pièces de théâtre, spectacles de danse, les séances de cinéma, les projets associatifs et de cohésion sociale ou encore les ateliers créatifs se succèdent à une belle cadence.

Visites guidées, samedi et dimanche à 11h, 14h et 16h. Avec la collaboration de Klare Lijn.

Exposition « Mémoires d’Etterbeek », jeux de piste, projection d’un vieux film muet et animations pour enfants.


Samedi 14 et dimanche 15/09 : à 11h, 14h et 16h
L’exposition met en lumières les différents quartiers d’Etterbeek d’aujourd’hui en évoquant les souvenirs de ce qu’ils étaient autrefois. Au travers de photos, gravures et témoignages, vous (re)découvrirez Etterbeek autrement. 
Saviez-vous qu’au début du XXesiècle, la place Jourdan était un lieu où l’on sortait le samedi soir, avec, à deux pas la salle de bal le Continental qui n’est autre que l’actuel centre culturel le Senghor ?  
Pour se souvenir et retracer le passé en regardant vers le futur, nous vous attendons nombreux ce vendredi 13 septembre à 18h au Senghor.

Projections de films d’antan : 
Pour rendre hommage à son ancienne affectation de salle de cinéma, le Senghor vous propose plusieurs ciné-concerts qui rendront hommage à la belle époque. On vous propose un beau parcours dans les origines du cinéma avec Méliès, en passant par l’un des tout premiers films de Chaplin ou encore un film d’animation de Lotte Reiniger, une pionnière du genre qui a abondamment inspiré Walt Disney.Ces films muets seront accompagnés par Stéphane Orlando, l’un des pianistes de la Cinematek, à qui s’adjoindra pour certains films des performances improvisées de bonimenteurs.

Samedi 14/09 à 15h et 17h
Des films de Méliès : Un homme de tête (1898), Le rêve du Radja (1900), La chrysalide et le papillon (1901), Le bourreau Turc (1904), L'écrin du Radja de Gaston Velle (1906), Les Kiriki Acrobates de Secondo de Chomon (1907), Saïda a enlevé Manneken Pis d'Alfred Machin (1913), Kid Auto Races de Chaplin (1914), Papageno de Lotte Reiniger (1935).
Ces films seront accompagnés des bonimenteurs Laurence Katina et Antoine Makhoul de La Ligue d'Improvisation Professionnelle.

Dimanche 15/09 à 15h et 17h : 
Projections de plusieurs courts-métrages de Buster Keaton accompagnés au piano par Stéphane Orlando.

Infos pratiques

chaussée de Wavre 366, Etterbeek

sam. et dim. de 10h à 18h

Non accessible

Non accessible

M
1 5 Maelbeek/Schuman
B
34 59 60 80 Jourdan