Programme

ISELP

A. de Ville de Goyet © Urban.brussels

L’ISELP ou Institut supérieur pour l’Étude du Langage plastique occupe un long bâtiment de style néoclassique s’ouvrant sur le boulevard de Waterloo et se prolongeant perpendiculairement, en intérieur d'îlot. Il est bordé par une allée pavée menant au parc d'Egmont. Utilisé comme écuries et faisant partie du complexe du Palais d’Egmont, il fut construit selon les plans de l’architecte Tilman-François Suys entre 1830 et 1832. Ayant déjà abrité des activités artistiques et littéraires pendant l'entre-deux-guerres, le bâtiment est cédé à l'ISELP en 1975. C’est en 1971 que Gita Brys-Schatan fonde l’institut pour remédier à l’absence de centre spécifique dévolu à la création émergente. Il a pour but principal de permettre au public d’accéder au nouveau langage de l’art grâce à des entretiens, des rencontres, des séminaires et selon une pédagogie directe et vivante. Très vite, l’ISELP mettra sur pied ses premières expositions d’art contemporain, parallèlement à des cycles de conférences. Plus tard, le Festival du Film sur l’Art voit le jour. L’institut présente plusieurs expositions par an (expositions monographiques d’artistes nationaux et internationaux, collectives ou thématiques) qui suivent l’actualité de la création contemporaine en privilégiant la jeune création belge. Il développe, en parallèle, un programme de résidence d’artistes qui se concentre sur la recherche, l’innovation et l’échange. Il favorise le discours critique sur l’art contemporain en proposant des conférences, projections, colloques, rencontres, lectures, visites guidées, voyages culturels et activités pédagogiques. Enfin, l’institut accueille le principal Centre de documentation public en arts plastiques des XXe et XXIe siècles de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Visites guidées, samedi à 14h et 15h et dimanche à 11h30 et 14h. Maximum 20 personnes par départ. Avec la collaboration de l'ISELP et de Klare Lijn.

Exposition collective d’art contemporain « Babel » rassemblant une dizaine d’œuvres récentes autour de l’oralité. Mêlant les échelles intime et politique, les œuvres sélectionnées abordent les changements que traversent les langues actuellement. Les diverses voix portées dans l’exposition témoignent de la transmission des cultures face à un contexte géopolitique bouleversé. Par des micro-histoires, elles décentrent le récit globalisant.

Infos pratiques

boulevard de Waterloo 31, Bruxelles

sam. et dim. de 11h à 18h

Non accessible

Non accessible

M
2 6 Louise
T
8 92 93 Louise
B
33 Louise