Programme

Pavillon Horta-Lambeaux/Pavillon des Passions humaines

A. de Ville de Goyet © Urban.brussels

Non loin de la mosquée occupant l’un des angles du parc du Cinquantenaire, subsiste un pavillon conçu par Victor Horta, le premier monument que l’on confia au jeune architecte en 1890. Les travaux s’échelonnèrent entre 1891 et 1897. Encore loin de l’esthétique Art nouveau même si, déjà, les lignes annoncent un autre langage, l’édifice s’inspire directement de la typologie d’un petit temple classique. Sorte de fabrique posée sur un petit tertre gazonné, l’édicule qui appartient à l’État belge devait abriter un étonnant relief en marbre de Carrare réalisé par le sculpteur Jef Lambeaux. Le projet sera mené à bien et, aujourd’hui encore, la salle unique, au sol couvert de mosaïques et aux murs habillés de pierres blanches d’Euville et de panneaux en marbre jaune de Sienne, sert d’écrin à ce relief de 12 m de long sur 8 m de haut, composé de dix-sept blocs de marbre de Carrare. Il représente les plaisirs et les malheurs de l’humanité en une série d’œuvres allégoriques d’une grande expressivité. On reconnaît, en haut à droite, le Christ crucifié ou dans le registre inférieur gauche, la Maternité ou encore la Séduction. (CL 18/11/1976)

Infos pratiques

parc du Cinquantenaire, Bruxelles-Extensions

uniquement dim. de 10h30 à 16h30

Non accessible

Non accessible

M
1 5 Merode/Schuman
T
81 Merode
B
27 61 80 Merode
B
<span class="Stib"></span>12 21 36 60 79 Schuman